De retour dans le Calvados pour vous présenter le site de Carville, lieu-dit Saint-Aulin, situé entre Vire et Saint-Lô.

Le site d’escalade est bordé par la Vire. On y grimpe sur des conglomérats cambriens et des grès pourprés (comme à Clécy plus à l’est) datant du cambrien inférieur (−541 à −514 Ma) ainsi que du flysch datant du briovérien supérieur (-590 Ma à -540 Ma) qui se trouve à la base de la paroi.

Accès facile, l’A84 ne passe pas très loin.

Il y a actuellement 75 voies, les voies sont accessibles (majorité de 3, 4 et 5), les difficultés vont jusqu’au 7a+. Le site est coupé en deux étages avec certaines voies de deux longueurs (40 à 60m au total). Le site est classé sportif, l’équipement est très bon, les relais sont tous chaînés. Merci au CAF de la Vallée de la Vire pour l’équipement et l’entretien.

Le site est exposé sud, sud-ouest. On peut donc y grimper au printemps, l’été, l’automne et l’hiver si le soleil est abondant !

Un topo de 2015 est disponible à Décathlon Mondeville.

Quelques photos lors d’une visite bien hivernale le 11/02/2021 :


1 commentaire

Farid Kadri · 12 février 2021 à 17 h 18 min

Bonjour.
Félicitations pour le travail accompli pas vos différents comités, votre ligue. En effet venant régulièrement du nord jusqu’à chez vous (L’Eure, le Calvados, la Seine-Maritime, L’Eure et Loire, L’orne ….) que ce soit pour des compétitions, des formations ou des visites et de la grimpe sur vos sites naturels, nous sommes toujours très bien reçus et formidablement surpris par votre “professionnalisme” (alors que vous êtes de formidables bénévoles) mais également par votre accueil. Merci donc beaucoup pour votre travail.
Maintenant juste deux remarques : attention car décathlon ne joue pas le jeu avec la vente des topos, y compris par chez vous. Partout où je passe…. comme l’été dernier aux Andelys, j’achète tous les topos pour grimper en connaissant l’histoire des lieux, avoir les coordonnées GPS des sites et versé ma côte part pour l’entretien des sites, et l’impression de ces topos. Malheureusement je n’ai jamais réussi à acheter un topo chez décathlon ? A chaque fois il prétexte: ” une rupture des stocks”. Encore à Rouen et Rennes cet été.
Enfin me vient une question: pourquoi ne pas géolocaliser les sites sur Google Eart ?
Encore merci beaucoup pour votre travail.
Sportivement.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.